Home / Faits Nouveaux / Abdel Samad a lu les décisions du conseil des ministres : La mobilisation générale a été prolongée jusqu’au 5 juillet prochain
الوزيرة عبد الصمد

Abdel Samad a lu les décisions du conseil des ministres : La mobilisation générale a été prolongée jusqu’au 5 juillet prochain

Lors de la session tenue avant aujourd’hui midi au Palais de Baabda, le Cabinet a décidé de prolonger l’état de mobilisation générale jusqu’au 5 juillet prochain inclus, et a également demandé au Conseil de développement et de reconstruction de préparer un rapport d’évaluation dans un délai de 15 jours pour le tri et le traitement des contrats dans les gouvernorats de Beyrouth, du mont Liban et de Ksorwan Jubayl (à l’exception de Jubail). De 2019 à aujourd’hui.

Le Président de la République, le Général Michel Aoun, en session, a fait référence à des campagnes qui “traitent avec le gouvernement et le gouvernement sur les causes de la crise actuelle, alors que tout le monde sait que ni vous ni moi ne sommes la cause de cette crise”. Il a dit : ”  hier, j’ai expliqué dans une déclaration ma position et je me suis demandé quand mon approche était inconstitutionnelle. J’ai les pleins pouvoirs et je connais les pouvoirs de tous, surtout ceux du Cabinet. » Il a demandé aux ministres de se réunir et de répondre de façon « objective et hautement rationnelle ».

Le Premier ministre Hassan Diab, d’autre part, a abordé le ciblage politique du gouvernement qui surveille quotidiennement la réalité vivante. Il a souligné que la deuxième tranche de l’aide financière a commencé après l’élargissement de la base des bénéficiaires, et que « les gens sont censés voir dans les jours une baisse marquée des prix alimentaires et un retour progressif au cycle économique ».

« Nous craignons que les tentatives de faire passer ce cri en politique, a-t-il souligné, deviennent un moyen de couper les routes, de couper le pays, de fermer les institutions, de perturber les affaires des gens, et donc de licencier les employés ». Il a appelé à l’exercice pacifique et non émeute du droit démocratique, en prenant des mesures pour prévenir l’épidémie..

Le Conseil des Ministres a ensuite procédé à l’examen de son ordre du jour et a pris les décisions appropriées, notamment :

Premièrement : Approbation de la fin du Conseil Suprême de Défense pour prolonger l’état de mobilisation de l’actuel 8 juin au 5 juillet inclus.

Deuxièmement : maintenir les activités économiques qui ont été autorisées à se réopérer progressivement dans leur champ d’application, selon les délais visés à l’article 2 du décret no 6251/2020 et sous certaines conditions, sur la base des critères suivants : Intensité du mélange, nombre de personnes mixtes, possibilité de modification, niveau de priorité et risques potentiels.

Troisièmement : La demande pour tous les services militaires et de sécurité de sévir contre les irrégularités, conduisant à la non-prolifération du virus.

Quatrièmement : Demander aux médias et coopérer avec les services de sécurité et de santé et les autorités locales, poursuivre la sensibilisation positive et les campagnes de prévention.

Le Cabinet a entendu une présentation du ministre de l’Industrie sur le Plan de développement industriel et les axes stratégiques pour le développement du secteur industriel. Le Conseil a également entendu une présentation de la ministre de l’Environnement sur la feuille de route 2020-2025 pour la gestion intégrée des déchets solides. Le Conseil a décidé de demander au Conseil de développement et de reconstruction de préparer un rapport d’évaluation dans un délai de 15 jours pour le tri et le traitement des contrats dans les gouvernorats de Beyrouth, du mont Liban et de Kesrwan Jbeil…
 Le ministre des Affaires sociales a fait une présentation sur le Programme national d’intégration sociale (PNRS), le Réseau de sécurité sociale d’urgence (ESNP) et le Programme de ciblage pour les familles pauvres (NPTP).
Le Conseil des ministres a chargé le secrétaire général du Conseil, le juge Mahmoud Mekia, de diriger le Conseil de la fonction publique, jusqu’à la nomination d’un président authentique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *