Home / Économie / Riyad livre une première cargaison de carburant au Yémen
A security guard stands by a ship docked in the southern Yemeni port of Aden on October 29, 2018. Saudi ambassador to Yemen arrives in the southern Yemeni port of Aden to oversee an aid delivery of fuel from Saudi Arabia. / AFP / Saleh Al-OBEIDI
A security guard stands by a ship docked in the southern Yemeni port of Aden on October 29, 2018. Saudi ambassador to Yemen arrives in the southern Yemeni port of Aden to oversee an aid delivery of fuel from Saudi Arabia. / AFP / Saleh Al-OBEIDI

Riyad livre une première cargaison de carburant au Yémen

Cette livraison est destinée à alimenter les centrales électriques et soutenir l’économie dans ce pays ravagé par la guerre.
Tous les regards sont tournés vers le Yémen, en proie à une situation d’insécurité alimentaire grave. Une première cargaison de produits pétroliers a débarqué dans le port yéménite d’Aden, lundi 29 octobre. « Un pétrolier saoudien est arrivé avec à son bord la première livraison de produits dérivés du pétrole comme le diesel et le mazout, d’une valeur de 60 millions de dollars », a précisé le gouvernement saoudien dans un communiqué. « Ils sont destinés à alimenter les centrales électriques dans les provinces libérées par le gouvernement yéménite. »
L’aide, destinée à diminuer les coupures d’électricité qui paralysent le pays, marque la dernière assistance économique en date apportée par le royaume saoudien au Yémen – déjà au bord de la famine – dont la récession économique empêche les habitants de se procurer les denrées alimentaires de base.
Le gouverneur de la banque centrale du Yémen Mohamed Zemam a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) que cette aide mensuelle va aider le gouvernement en difficulté à réaffecter l’argent dépensé pour l’électricité – 50 millions de dollars en moyenne par mois – vers les secteurs de la santé et de l’éducation.

L’aide intervient après que l’Arabie saoudite a versé 200 millions de dollars à la banque centrale yéménite début octobre pour endiguer la chute du rial, qui a perdu plus des deux tiers de sa valeur par rapport au dollar depuis 2015, année du début de l’intervention saoudienne et de ses alliés. Le pays avait déjà déposé 2 milliards de dollars en janvier.

Depuis 2015, le Yémen est soumis à une guerre opposant les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, qui contrôlent le port de Hodeida ainsi que la capitale yéménite Sanaa, à une coalition arabe sous commandement saoudien qui défend le gouvernement réfugié à Aden (sud). En plus de trois ans, le conflit a fait près de 10 000 morts, selon l’ONU.
Source : Le Monde

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *