Home / Divers / Emmanuel Macron à Colombey-les-Deux-Eglises : passage obligé pour un président en mal de popularité ?
French president Emmanuel Macron (C) kisses a boy as he visits Quartier d'Orleans, on September 29, 2018 on the French Caribbean island of Saint-Martin, during a trip in the French West Indies, one year after Hurricane Maria damaged the Island. (Photo by Thomas SAMSON / various sources / AFP)
French president Emmanuel Macron (C) kisses a boy as he visits Quartier d'Orleans, on September 29, 2018 on the French Caribbean island of Saint-Martin, during a trip in the French West Indies, one year after Hurricane Maria damaged the Island. (Photo by Thomas SAMSON / various sources / AFP)

Emmanuel Macron à Colombey-les-Deux-Eglises : passage obligé pour un président en mal de popularité ?

Emmanuel Macron se rend dans le petit village de Colombey-les-Deux-Eglises, sur la tombe du général de Gaulle, jeudi matin, à l’occasion des 60 ans de la Constitution. Mais la démarche semble pour certains intéressée.

Pour la première fois depuis le début du quinquennat, Emmanuel Macron se rend jeudi matin à Colombey-les-Deux-Eglises, en Haute-Marne, la ville où repose le général de Gaulle. Le chef de l’Etat y célébrera les 60 ans de la Constitution. Mais pour certains, ce déplacement dans le fief du Général est loin d’être anecdotique pour ce président en mal de popularité.

Une démarche intéressée. Au pied de la gigantesque Croix de Lorraine où se rendra Emmanuel Macron, Jacques, un habitant, voit dans ce déplacement un moyen de remonter dans les sondages. “Les grands hommes peuvent se faire photographier devant les petits monuments. L’inverse peut être vrai aussi”, glisse-t-il avec ironie. Dans l’entourage du président, on l’assure, ce déplacement est destiné à “rendre hommage au fondateur de la Ve République”, récusant toute récupération politique du gaullisme.

Tous les présidents – à l’exception de François Mitterrand – sont passés, à un moment ou à un autre de leur mandat, par ce village de moins de 400 habitants. Pour Pascal Babouot, le maire, le général de Gaulle doit rester une source d’inspiration pour eux. Il salue “son attitude, sa vision internationale, son intégrité parfaite…” “Tout doit être fait dans l’intérêt suprême du pays”, juge l’édile.

En déplacement en Eure-et-Loir, Laurent Wauquiez n’a pas manqué de commenter la venue d’Emmanuel Macron dans la ville du général de Gaulle. S’il partage l’hommage rendu par Pascal Babouot à Charles de Gaulle, il considère qu’Emmanuel Macron est loin d’en avoir la stature. “Ce n’est pas comme ça qu’il va retrouver l’inspiration gaulliste. L’inspiration gaulliste, c’était une certaine tenue. L’inspiration gaulliste, c’était une dignité portée par le président de la République. L’inspiration gaulliste, c’était un président qui imposait le respect parce qu’il était respectable. Je ne suis pas sûr que les dernières images du président de la République correspondent très bien à ce qu’est une inspiration gaulliste”, a critiqué le chef de file des Républicains.

Après avoir déjeuné avec des élus locaux, le chef de l’État retournera à Paris pour se rendre au Conseil constitutionnel et prononcer un discours devant 200 invités, dont les anciens présidents Valéry Giscard d’Estaing et Nicolas Sarkozy. Une quinzaine de présidents de Cours suprêmes étrangères devraient y assister.

Source : europe1.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *