Home / Faits Nouveaux / Les Etats-Unis ferment leur consulat à Jérusalem
A picture taken on October 18, 2018 shows the US consulate in Jerusalem. US Secretary of State Mike Pompeo announced today that the US office in Jerusalem dealing with Palestinians is being merged into the controversial new US embassy in the city. / AFP / THOMAS COEX
A picture taken on October 18, 2018 shows the US consulate in Jerusalem. US Secretary of State Mike Pompeo announced today that the US office in Jerusalem dealing with Palestinians is being merged into the controversial new US embassy in the city. / AFP / THOMAS COEX

Les Etats-Unis ferment leur consulat à Jérusalem

Mike Pompeo a publié, jeudi, un communiqué dans lequel il justifie la mesure par un souci d’« efficacité ». L’ambassade sera dotée d’une simple unité consacrée aux affaires palestiniennes.

Les Etats-Unis n’auront plus de représentation diplomatique à Jérusalem chargée des contacts avec les dirigeants palestiniens. Le consulat, qui remplissait cette mission depuis des décennies, sera fusionné avec l’ambassade, qui a été déménagée de Tel-Aviv à Jérusalem en mai. Cette décision a été annoncée par Washington jeudi 18 octobre.
Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a publié un communiqué dans lequel il justifie la mesure par un souci d’« efficacité ». « Cela ne signale pas un changement de politique américaine à Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza », affirme-t-il.

La fusion entre le consulat et l’ambassade se traduira par la création au sein de cette dernière d’une simple unité consacrée aux affaires palestiniennes. Le secrétaire d’Etat américain souligne que son pays « continue à ne pas prendre position sur les problèmes de statut final, notamment les limites et les frontières ». Il fait ainsi référence, entre autres, à la question de la souveraineté de Jérusalem, qui devrait devenir capitale pour les deux Etats, selon le consensus international en vigueur depuis les accords d’Oslo (1993). Le communiqué n’emploie pas l’expression « solution à deux Etats ».

Source : Le Monde

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *