Home / Faits Nouveaux / Incidents après la victoire de l’Algérie: 282 interpellations en France
Algeria supporters celebrate after Algeria won the 2019 Africa Cup of Nations (CAN) semi-final football match against Nigeria, at the old harbour (vieux port) in Marseille, southern France, on July 14, 2019. - Riyad Mahrez rifled in a stoppage-time free-kick to earn Algeria a dramatic 2-1 victory over three-time champions Nigeria on July 14 and set up a rematch with Senegal in the Africa Cup of Nations final. (Photo by Boris HORVAT / AFP)
Algeria supporters celebrate after Algeria won the 2019 Africa Cup of Nations (CAN) semi-final football match against Nigeria, at the old harbour (vieux port) in Marseille, southern France, on July 14, 2019. - Riyad Mahrez rifled in a stoppage-time free-kick to earn Algeria a dramatic 2-1 victory over three-time champions Nigeria on July 14 and set up a rematch with Senegal in the Africa Cup of Nations final. (Photo by Boris HORVAT / AFP)

Incidents après la victoire de l’Algérie: 282 interpellations en France

L’Algérie s’est qualifiée pour la finale de la CAN dimanche soir. Au total, 282 personnes ont été interpellées des suites de cette victoire, et 249 ont été placées en garde à vue.

 Un total de 282 personnes ont été interpellées dimanche 14 juillet lors des heurts intervenus dans plusieurs villes de France en marge des célébrations de la qualification de l’Algérie pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN), a annoncé ce lundi le ministère de l’Intérieur .
Sur ces 282 personnes, 249 ont été placées en garde à vue, selon un bilan du ministère réalisé à 06h00. Ces interpellations sont «essentiellement» liées aux incidents en marge des célébrations de la victoire de l’Algérie, mais comptent aussi certains débordements de festivités du 14-Juillet, a précisé l’Intérieur.

Des milliers de supporters des «Fennecs» sont descendus dans la rue dimanche soir pour fêter la qualification de l’Algérie pour la finale de la CAN. A Paris, où des incidents entre supporters et forces de l’ordre ont eu lieu sur les Champs-Elysées, 50 personnes ont été interpellées dans la soirée et 202 ont fait l’objet de vidéo-verbalisation pour des conduites dangereuses de véhicules, a indiqué la préfecture de police. Sur l’ensemble de la capitale et de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), la nuit du 14 juillet a donné lieu à 169 interpellations, a-t-elle détaillé.

Des troubles ont également eu lieu à Lyon et à Marseille, où le Vieux Port avait été interdit d’accès dimanche soir. Selon la préfecture de police de Marseille, 15.000 personnes se sont rassemblées sur le Vieux-Port, tandis que 4000 ont fêté la victoire de l’Algérie. Des heurts se sont déroulés notamment jusque tard dans la nuit dans le secteur de la porte d’Aix, où les forces de l’ordre ont riposté aux jets de projectiles avec des tirs de gaz lacrymogène. La préfecture de police faisait état lundi matin de 12 interpellations, et huit policiers et gendarmes légèrement blessés.

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a félicité dans un tweet lundi matin «les policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers mobilisés toute la nuit» pour «leur réactivité et leur professionnalisme [qui] ont permis de contenir les violences et d’appréhender leurs auteurs».

Jeudi soir, plusieurs magasins avaient été pillés près des Champs-Elysées à Paris après la victoire de l’Algérie en quart de finale de la CAN. Au total, 74 personnes avaient été interpellées, et 73 placées en garde à vue. Une femme de 42 ans avait perdu la vie après avoir été fauchée à Montpellier. Son bébé, polytraumatisé, avait été transporté en urgence absolue à l’hôpital. Vendredi soir, la finale de la CAN opposera l’Algérie au Sénégal, au Caire .

Source/ Le Figaro

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *