Home / Économie / La commission des Finances approuve l’interdiction des budgets annexes
781352_img650x420_img650x420_crop.png

La commission des Finances approuve l’interdiction des budgets annexes

Ibrahim Kanaan, le président de la commission parlementaire des Finances et du Budget, a annoncé que les membres de la commission n’ont pas réussi à conclure l’examen de la centaine d’articles que compte le projet de loi de finances pour 2019.

La mesure qui prévoit l’annulation de l’ensemble des budgets annexes et leur inclusion dans le budget consolidé de l’État a été d’abord validée par la commission. La constitution de budgets annexes est une dérogation au principe de l’unité budgétaire.

Par exemple, de nombreuses institutions publiques, comme le ministère des Télécoms, fonctionnent avec des budgets annexes ce qui limite le contrôle de l’État sur leurs dépenses.

Une source proche du Parlement a révélé que « Si le gouvernement prévoyait initialement d’imposer cette mesure à partir de 2021, les députés ont demandé à ce qu’elle soit effective très cette année ».

En effet, cette mesure est considérée comme l’une des réformes-clefs que l’État Libanais doit mettre en place.

De plus,  les recrutements sous toutes ses formes dans la fonction publique, y compris dans l’armée, ont été gelés temporairement. Cependant, les députés ont modifié la durée d’application de cette mesure, initialement fixée à trois ans. Les membres de la commission ont aussi reporté les débats sur deux mesures du projet de budget, dont l’instauration temporaire d’une taxe de 2 % sur les importations d’ici à 2022.

La commission a démarré le 10 juin l’examen du projet de budget pour 2019, qui devra ensuite être approuvé par le Parlement.

Source : l’Orient le Jour

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *